Direct la continut

Maternologia


L’instinct maternel

L’atelier de maternologie I (31 octobre – 01 novembre 2009)
Résumé de la recherche sur l’instinct maternel
Il semble que le modèle de la mère soit très fort.
(Vous avait aussi parlé de la grand-mère mais je ne l’ai pas retrouvé écrit !)
Elle est déjà appelée mère avant même que son bébé ne soit né.
La mère sait, l’enfant ne sait pas.
Les raisons de battre l’enfant sont nombreuses et même viennent du Ciel.
Elle pense défendre et protéger son enfant, mais en fait elle le domine ?
Il semble que de nombreuses croyances écrasent les femmes.
Dont en tout premier lieu la croyance en l’instinct maternel ; puisque les femmes sont douées d’un instinct maternel, elles détiennent leur pouvoir de Dieu, de la nature. Ce qui renforce celui que leur donne leur place près de l’enfant. Et ce qui donne à penser aux hommes qu’elles sont à éloigner parce que trop fortes.
La peur de ne pas vivre ce fameux instinct maternel les conduit au silence sur leurs difficultés. Comment pourrait-on les croire ?
Le poids de cette charge semble les éloigner de leur vie de femme.
Tout ceci explique peut-être pourquoi l’église orthodoxe considère la nouvelle accouchée comme impure !
Pour échapper à tout ce poids les mères projettent sur un autre l’origine de ce qui ne va pas, en se servant du mauvais œil qu’on éloigne avec des pratiques à caractère magique. Si cela ne va pas avec mon enfant, c’est qu’on nous a jeté un mauvais œil.